Prochain concert

Savage Republic le 12/02/2013

Sonic présente :

Mardi 12 février 2013
21h00
10 euros


SAVAGE REPUBLIC (US / Post-Punk Tribal)

http://fr.myspace.com/savagerepublic

L'histoire de Savage Republic débute avec quatre musiciens qui se rencontrent à UCLA (la fameuse université californienne) en 1981 et décident de former Africa Corps. Le premier album, Tragic Figures (1982) est donc enregistré sous ce même nom. Le groupe impose d’hors et déjà un style très personnel, empruntant à l’énergie de la toute jeune scène punk hardcore comme à l'indus d’un Eintüzende Neubauten, le tout sur des percussions presque tribales. Le groupe cite comme influences The Jesus Lizard, Black Flag, Throbbing Gristle ou des groupes de la scène Krautrock allemande.

Le nom Africa Corps pouvant être mal interprêté, il leur en fallait un autre. C’est après plusieurs concerts furieux à Los Angeles que le groupe pense à l’adjectif ‘Savage’ (sauvage en français) qui collerait selon eux parfaitement à leur musique. ‘Republic’ provient de l'idée que les membres du groupe s’occupent d’absolument tout eux-mêmes, de la promotion aux artworks . Ils retiennent finalement Savage Republic comme nouveau nom.
Jeff Long, le bassiste, quitte le groupe dès 1983 pour se consacrer à un autre projet, Wasted Youth, alors que Savage Republic commence à peine à avoir bonne presse. C'est à Robert Loveless d’intégrer le groupe. Avec ce nouveau line-up Savage Republic entre dans une nouvelle période développe de nouveaux aspects de sa musique. A partir de là, deux nouveaux membres entrent dans le line-up, Greg Grunke et Ethan Port.



Les californiens enregistrent le morceau "Trudge" pour une compilation du label belge Play it Again Sam Records. Une fois la chanson envoyée, le label l’apprécie tant qu’il leur demande d’enregistrer trois morceaux de plus pour un vinyl 10''. C’est ainsi que voit le jour le EP Trudge en 1985. Un nouveau bassiste est recruté, Thom Furhmann. Le groupe enregistre l’album Ceremonial la même année dans un genre assez proche du précédent EP. S’en suit une première tournée en Europe en 1986, sans Robert Loveless, où le groupe enregistre un album live, Live Trek.

Jamahiriya est enregistré en 1988. Il y parait des influences plus variées dont celle de Can revendiquée par le groupe et une dimension de ce que l’on nommera plus tard post-rock plus aboutie que précedemment.
De nouvelles tournées débutent en Europe pour supporter l’album. Deux albums seront enregistrés sur le vieux continent lors de leur passage : un nouvel album live, sobrement nommé Live in Europe ainsi que Customs, dans un studio en Grèce. Pour ce dernier, leur matériel sera bloqué à la frontière et Savage Republic sera contraint d’enregistrer avec les instruments disponibles en studio - des instruments traditionnels - qui donnent sa sonorité toute particulière au nouvel album.

Le groupe se sépare peu après, chacun des membres allant se consacrer à leurs autres projets dont Scenic, qui devient le projet principal de Bruce Licher, adoptant un son relativement proche de Savage Republic, plus atmosphérique.

En 2002, Mobilization Recordings réédite la totalité des albums de Savage Republic, dont Ceremonial + Trudge qui regroupe les deux disques de 1985 avec un nouvel artwork. Un soin tout particulier est apporté aux nouveaux packagings, dont le design et l'ipression sont signés Bruce Licher. S’en suivent quelques dates notamment au festival Beyond the Pale monté par les membres de Neurosis. En 2007, à la surprise générale sort un nouvel EP, Siam, sur Mobilization Recordings et Neurot Recordings, suivi de quelques dates en Europe. Un album est sorti en octobre 2007 sur Neurot.

Trust + Princesse le 21/01/2013

Génération Spontanée présente :

TRUST (Arts & Crafts - PIAS // Toronto, Canada)
http://www.ttrustt.com/
http://www.arts-crafts.ca/
http://www.facebook.com/dressedforspace
Premier album "TRST" sorti en Octobre 2012, composé par Robert Alfons & Maya Postepski (d'Austra) en écoute ici
> http://grooveshark.com/#!/album/TRST/7477934
"TRUST est l'alter égo de Robert Alfons.
Monté en 2009 avec Maya Postepski, le groupe de Toronto sort ses deux premiers singles sur le label de Brooklyn Sacred Bones Records en 2011, avant de signer sur Arts & Crafts pour son premier LP, TRST.
L'an dernier, on les retrouve sur les tournées de DFA1979, Crystal Castles, Austra, Glass Candy et Hercules & Love Affair."





+ PRINCESSE (Lyon)
http://princesse.bandcamp.com/
https://www.facebook.com/pages/Princesse/198047786903065


LUNDI 21 JANVIER 2013 à 20h30
-
au SONIC // 4 quai des Etroits - Lyon 5ème
Accès Métro A, Trams T1 & T2 station Perrache (borne velov à 100m)
http://sonic-lyon.blogspot.com/
-
Préventes à 10€ disponibles début Janvier chez :
> SOFA Records (7 rue d'Algérie - Lyon 1er // du lundi au samedi de 13h à 19h)
> GONZO Bar (3 rue Montesquieu - Lyon 7ème // du mardi au samedi de 15h30 à 01h)
Sur place 12€.

Petite Noir le 19/02/2013

Perspectives Irrationnelles présente

PETITE NOIR (Post-Pop // UK/Capetown)
"
Le parcours de ce garçon est sinueux : né à Bruxelles de parents congolais et angolais, il a grandi et vit en Afrique du Sud. Celui de sa musique l’est plus encore : elle télescope l’anxiété, la tension, la raideur du post-punk anglais à la transe, la liberté de la musique sud-africaine. The Guardian parlait de “Joy Division chez Paul Simon” et la rime était assez riche.

Issu de la scène bouillonnante et toujours hip de Cape Town, Petite Noir avoue ainsi aimer à la même hauteur Lil B et Morrissey, Drake et Radiohead, ce qui pourrait expliquer un son aussi incompréhensible que familier, aussi glacé que fervent. Après DJ Mujava et son infernal Township Funk, les fusions dingues de Spoek Mathambo ou le rap psychiatrique de Die Antwoord, voilà une autre prouesse electro en provenance des townships sudafricains. On va finir par s’habituer à ces nouvelles perspectives.
"
Les Inrocks








**
au SONIC // 4 quai des Etroits - Lyon 5ème
Accès Métro A, Trams T1 & T2 station Perrache.
http://sonic-lyon.blogspot.com/
**
https://fr.yesgolive.com/perspectives-irrationnelles/petite-noir-sonic-le-19-fevrier

12€

Holograms + East le 20/01/2013

Perspectives Irrationnelles présente

HOLOGRAMS (Punk-moderne / SE)

“We play music because our everyday lives are boring as hell” : voici la devise du quatuor de Stockholm qui justifie la mise dans le rouge des potards et son esthétique de fin du monde. Une façon de penser mise à l’épreuve dans un club underground de la capitale suédoise où les quatre garçons se produisent dans diverses formations avant de concentrer leur rage sous le nom de Holograms. Au pays des
rockeurs sirupeux de Broder Daniel, les nouveaux protégés de Mike Sniper (Captured Tracks) donnent à entendre un autre son de cloche, plus âpre, plus impérieux, modelé dans l'urgence. Du punk traversé de claviers aux références définitives – cf. le Tumblr du groupe où se côtoient, dans un joyeux bordel, les noms de The Fall, Bauhaus et Marquis De Sade. Le son de “l'anxiété et de la misère ordinaire”. Comme quoi, il n'y a pas qu'à Manchester que la morosité quotidienne engendre l'urgence.
Fabien Le Gourrierec

http://holograms.se/
http://capturedtracks.com/artists/holograms/
 


EAST (Cold-cave / Lyon)

http://east.bandcamp.com/

**
au SONIC // 4 quai des Etroits - Lyon 5ème
Accès Métro A, Trams T1 & T2 station Perrache.
http://sonic-lyon.blogspot.com/
**
Préventes 8€ + frais de location (YesGoLive)
https://fr.yesgolive.com/perspectives-irrationnelles/holograms-sonic-le-20-janvier
Sur Place: 10€

Le Révélateur + Sunny Dunes + P.G. Desenfant le 13/02/2013

Sonic présente :

Mercredi 13 février 2013
21h00
6 euros


Des préventes ici :
https://fr.yesgolive.com/sonic-lyon/le-revelateur-sunny-dunes-pg-desenfant
 








Le REVELATEUR (Montréal / Musique Cosmique)

http://le-revelateur.tumblr.com/
https://soundcloud.com/le-revelateur

Le Révélateur est :
Roger Tellier-Craig, ancien membre de , Fly Pan Am, Godspeed You! Black Emperor, Et Sans, Pas Chic Chic

et
Sabrina Ratté

Une entretien avec Roger ici :
http://www.panorama-cinema.com/V2/article.php?categorie=1&id=188

Vidéos de Sabrina Ratté ici :
http://www.thecreatorsproject.com/fr/blog/sabrina-ratt%C3%A9-fait-des-vid%C3%A9os-exp%C3%A9rimentales

Depuis 2008, Tellier-Craig a trouvé avec son projet Le Révélateur un véhicule idéal lui permettant d’explorer sa fascination pour les musiques électroniques, cosmiques et psychédéliques, les films Zanzibar (Le Révélateur est le titre d’un film de Philippe Garrel).
Le Révélateur devient une expérience électronique audio-visuelle avec la présence de la vidéaste Sabrina Ratté.

LE RÉVÉLATEUR / AGE MAZE from Sabrina Ratté on Vimeo.


Sunny Dunes (Lyon / Ambiant)

Kira Perov est :Sunny Dunes / Sylvia Monnier

http://sunnyduneskiraperov.bandcamp.com/


"pour faire simple c'est du field recording avec du synthé ou plutot l'inverse, je me suis fait des sessions en vélo dans Hoensbroek (la ville de la résidence - Greylight Projetcs) et au préalable, j'ai enregistré des sessions au synth que je diffuse par la suite sur le vélo, de telle sorte que je capture en même temps ma compo' au synth et le son environnant, tu m'suis ?" Kira


Pierre G. Desenfant (Lyon / Ambiant )

http://blackthread.bandcamp.com/album/pierre-g-desenfant


"Pierre G. Desenfant – que certains connaissent peut être sous le nom de Blackthread – a présenté un autre aspect de son travail musical, basé sur des nappes ambiantes (générées avec un Moog) et fourmillantes de petits détails quasi rythmiques apparaissant puis disparaissant en arrière plan. De la musique ambient, donc, très belle assurément, et plutôt tendrement électrique.
Sur la scène du Sonic était disposé un vieil Atari et sans que je sache trop comment, ce que jouait Pierre ressortait sur l’écran de cet ordinateur éculé façon ondes d’oscilloscope, lesquelles étaient à leur tour captées par une caméra pour être diffusées sur l’écran de fond de scène du Sonic. La qualité assez médiocre de l’image rendue n’arrivait pas à faire oublier qu’il ne s’agissait là que d’un gadget mais qu’importe, la musique que l’on goutait pendant ce temps là était d’une finesse assurée et d’une délicatesse toute appréciable." Report de Hazam